Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Plaisance Pernety, Agence immobilière PARIS 75014

L'actualité de CENTURY 21 Plaisance Pernety

La charmante rue verdoyante des Thermopyles

Publiée le 18/11/2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La charmante rue verdoyante des Thermopyles


Certainement l’une des plus belles rues cachées de Paris, peut-être parce que l’on ne s’attend pas à la trouver là, en plein cœur du charmant 14ème arrondissement de Paris. Avoisinant la grande rue Raymond Losserand, c’est un véritable îlot de calme et de verdure. Dépaysement garanti.


La rue des Thermopyles débute au 32 rue Didot et se termine au 87 rue Raymond Losserand. Longue de 280 mètres, c'est une des rares rues de Paris encore revêtue de gros pavés. Bordée de maisons de un à quatre étages décorées d'abondantes glycines et ornée de plusieurs arches de feuillages très fleuries au printemps, cette rue a su garder un aspect champêtre très apprécié des promeneurs.

La rue des Thermopyles est à l'origine le passage des Thermopyles ouvert sur l'ancien parc du château du Maine, un rendez-vous de chasse situé à la pointe nord du domaine de Sceaux.


Le passage des Thermopyles va s'agrandir en incluant le passage Léonidas. Le passage des Thermopyles va alors débuter impasse des Plantes pour finir rue de Vanves. En 1924, la partie de l'ancien passage Léonidas comprise entre l'impasse des Plantes et la rue Hippolyte-Maindron en est détachée et devient la rue Olivier-Noyer. En 1927, nouvelle amputation du passage des Thermopyles à l'occasion du prolongement de la rue Olivier-Noyer de la rue Hippolyte-Maindron jusqu'à la rue Didot. Dorénavant, la totalité de l'ancien passage Léonidas est repris par la rue Olivier-Noyer4. Initialement voie privée, elle est fermée par des chaînes jusqu'en 1958. Elle devient une voie publique le 23 juin 1959.

 

En trois mots: Charme, verdoyant, calme.

 

Sources : rue des Thermopyles, mairie de Paris

 

Notre actualité